Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

“Mata Hari, es-tu là ?" : Vietnam - Saigon - Le Minh Ly

Publié le par Andre Marie Springer

Le 13 mars 1905, Margaretha Geertruida Zelle est l’invitée d’Emile Guimet. Emile Guimet est un érudit orientaliste – très riche – fondateur du Musée du même nom qui deviendra la branche orientale du Musée du Louvre. On est en droit de se demander si Emile fait une blague à ses copains ou s’il y croit lui-même ; je penche pour la première option. On est dans la bibliothèque ; il faut imaginer la scène : l’endroit a été transformé en temple hindou. On est en mars, il ne fait pas chaud mais les messieurs présents suent à grosses gouttes ; ça va donner dans le super hot, ils mouillent déjà le smoking. Margaretha, pardon la baronne Mata Hari, va exécuter devant eux la danse des 7 voiles. C’est du sérieux, elle a été initiée au culte très secret de Shiva. C’est vrai, c’est elle qui l’a dit et puis elle parle la langue de ces pays (en fait le bahasa indonésien qui est du malais). Et ça marche d’enfer mais en tout bien tout honneur, rien que pour la Science et la Recherche, il faut comprendre ça, c'est purement intellectuel. Tout le monde est dingue de Mata Hari et des secrets exotiques – et dénudés – qu’elle daigne faire découvrir à l’élite intellectuelle européenne. Pour l’anecdote ça se finira très mal pour Margaretha, en 1917, devant un peloton d’exécution français.

Bon tout ça pour vous donner l’ambiance de l’époque. Le milieu symboliste influence fortement la vie intellectuelle parisienne. On voit l’apparition de mouvements plus ou moins spirituels à caractère initiatique : les Martinistes de Papus, des rituels bien compliqués – c’est connu, l’Asiatique est complexe et initiatique – parfois délirants, la magie, le spiritisme. Il faut croire qu’on ne fumait pas que du tabac dans les salons parisiens de l’Epoque et parfois on rigolait bêtement : tiens, chiche, je vais te créer un nouvel ordre initiatique et pouf ! ils te sortaient un machin baroque, exotique en diable, avec des chapeaux rigolos et des dorures, important les dorures. Le pire c’est que tout le monde balançait n’importe quoi et que personne ne vérifiait. C’était facile : à l’époque il suffisait de dire que tu avais été « inititié(e) » (chut…) toujours dans le plus grand secret, dans un endroit impossible ou difficile à atteindre. L’Asie, l’Inde, l’Egypte étaient des endroits formidables pour tous les phantasmes européens. On était prêt à tout, à tout croire aussi. Ah ! l’Asie impénétrable – pas comme Mata Hari -, formidable et mystérieuse…

Seulement ça fonctionnait dans les deux sens. Pour les Asiatiques, l’Europe c’était quand même l’endroit de tous les mystères. Démonstration par la religion Minh Ly.

C’est une une religion syncrétique vietnamienne apparue dans les années 1920. Elle fusionne trois doctrines : le Bouddhisme, le Taôisme et le Confucianisme. Les adeptes pratiquent la psychographie (les esprits écrivent pour communiquer) – vous commencez à voir où je veux en venir - et étudient le magnétisme animal (style le mesmérisme dont Marie Antoinette était une adepte). Les Mynh Ly utilisent des symboles asiatiques mais aussi des triangles, des yeux, des colonnes torses et ils vous disent sur un ton assez elliptique et mystérieux que les pères fondateurs tenaient une correspondance secrète avec des initiés parisiens. Mais chut… ils ne peuvent en dire plus...

 “Mata Hari, es-tu là ?" : Vietnam - Saigon - Le Minh Ly
 “Mata Hari, es-tu là ?" : Vietnam - Saigon - Le Minh Ly
 “Mata Hari, es-tu là ?" : Vietnam - Saigon - Le Minh Ly
 “Mata Hari, es-tu là ?" : Vietnam - Saigon - Le Minh Ly
 “Mata Hari, es-tu là ?" : Vietnam - Saigon - Le Minh Ly
 “Mata Hari, es-tu là ?" : Vietnam - Saigon - Le Minh Ly
 “Mata Hari, es-tu là ?" : Vietnam - Saigon - Le Minh Ly
 “Mata Hari, es-tu là ?" : Vietnam - Saigon - Le Minh Ly

Le Minh Ly compte actuellement 4 000 membres ; son principal temple (le Tam Tong) se tient dans le troisième arrondissement de Saigon. Ils vivent en communauté et sont agréés par l'Etat (école, église, médecin, etc…). On peut considérer la religion Minh Ly comme une préquelle du Caodaïsme. Mais ça c’est une autre histoire… Chut !...

Commenter cet article