Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

Publié le par Andre Marie Springer

Il parait que pour faire de la cuisine asiatique il faut disposer de trois foyers ; la preuve ici dans ce qu’on pourrait qualifier de restaurants du cœur vietnamien (avec connotation bouddhiste) ; Hé oui nous n’avons pas le monopole. Ici les cuisines sont dans la rue (imaginez le scandale en France) et ils utilisent du bois de récupération. Généralement on utilise du charbon de bois qu'on dépose dans un pot. Je sais ça n'est pas écologique mais la faim justifie les moyens.

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

Voici Monsieur Tiêp; il est chef d'entreprise; il est le dernier sur Saigon à fabriquer artisanalement des pots à charbon de bois. Evidemment il n'a pas pignon sur rue au centre ville même si ses produits peuvent être aperçus dans les petites cuisines des restaurants de rues du centre. On parle même de relocalisation pour son usine; la ville s'étend et des projets immobiliers naissent, évidemment incompatibles avec la fabrique de fours mais le terrain par contre...

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

Il faut attendre le bateau qui vient de Long An, au nord du Delta. Il est chargé de l’argile qui servira à faire les fours. C’est marée basse et il faut haler le bateau non loin du quai fait maison avant de le décharger.

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

Ensuite il faut travailler l’argile et ça c’est une autre histoire. Je suggère à nos amis culturistes de faire un stage chez Monsieur Tiêp ; la manipulation de l’argile vaut largement celle des altères en salle de musculation, il suffit de regarder le corps des ouvriers. En prime vous aurez accès gratuitement et simultanément à l’ambiance sauna produite par les tôles du petit hangar couvrant l’argile.

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

Une pose est la bienvenue pendant que la base des fours sèche au soleil.

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

Ensuite on pose les 3 excroissances qui serviront à supporter le wok ou la grille. C’est un travail de précision qui se fait sans gabarit. Les outils ? les mains, une batte pour aplatir la terre et un objet tranchant.

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

Quand c’est terminé, de nouveau séchage au soleil et repas vite fait pour grappiller une petite sieste.

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

Simultanément certains produisent des grilles en argile. Ce sont les seules parties du pot produites en série à l’aide d’une machine. Elles sèchent également au soleil.

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

Ça c’est le four dans le hangar principal ; ça protège de la pluie mais pas de la chaleur qui s’accumule.

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

Un four ça s’entretient ; régulièrement il faut en refaire les joints. Facile, on utilise une barbotine d’argile confectionnée dans une brouette.

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

La cuisson des pots et des grilles peut démarrer.

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

Ensuite on décharge le four et ce n’est pas le plus agréable car un four c’est fait pour conserver la chaleur : sauna garanti. Les pots et les grilles sont stockés sous le hangar principal.

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

Il y a longtemps que l’Asie pratique le recyclage dont nous nous gargarisons avec des trémolos écologiques et des poubelles de couleurs. Le recyclage est pratiqué par les pays pauvres depuis toujours ; en Asie c’est un mode de vie nécessaire ; les occidentaux le pratique comme une attitude… pour l’instant. Ici il y a longtemps que les objets ont une seconde, troisième voire une quatrième vie et parfois les produits que nous jetons nous reviennent sous une forme que nous n’imaginons même pas. Nous entrons ici dans la finition, de la partie métallique enrobant le pot. La matière première est évidente… après coup.

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

Les outils nous semblent toujours rudimentaires, basiques ; en fait ils sont maîtrisés par ceux qui les utilisent. Nous perdons peu à peu cet aspect des choses ; nous achetons souvent une pléthore d’outils, croyant acheter de la connaissance et cachons ainsi notre non-savoir-faire. Ici les attaches faites maison du cerclage de métal.

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

La production est de 250 pots par semaine. C’est une affaire qui roule.

VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.
VIETNAM : SAIGON - district 8 - Les petits fours de Monsieur Tiêp.

Commenter cet article