Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

Publié le par Andre Marie Springer

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2
Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

Nous avons mille ans et il faut l'avouer, nous nous portons plutôt bien. Mais nous étions différentes jadis. Le temps a fait son office, les intempéries aussi. Jadis nous étions peintes. C'est banal. Nos frères et soeurs de vos cathédrales et basiliques romanes l'étaient aussi. Nous avons d'ailleurs des ancêtres communs: les statues grecques qui étaient cirées et peintes mais que les Romains lessivaient car ils n'aimaient pas et comme ils étaient les maîtres, leur goût a prévalu. On ne donnait pas dans le pastel à cettte époque mais plutôt dans les couleurs primaires. Je sais... vous croyez encore aux belles histoires de "chaude couleur de la pierre" ou de la "sensualité des tonalités"; vous ne seriez pas un peu Romain ? Désolées, nous, on donnait dans le brutal, le cru. Vous avez du mal, je le sens. Vous avez une forte envie de preuves. Pas de problème, quelques unes de nos soeurs, dans quelques recoins cachés, conservent des vestiges de nos couleurs. En voici quelques unes.

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2
Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2
Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

Alors imaginez des panneaux entiers peints de couleurs vives...

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

de grands panneaux...

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2
Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

On va dire des murs de statues peintes...

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

Sans exagérer nous couvrons un quart des surfaces des murs à l'extérieur car nous sommes nombreuses, très nombreuses.

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

Alors vient la sempiternelle question : pourquoi ? Pourquoi tant de sensualité ? Pourquoi tant de corps dénudés ? De sérieux et documentés docteurs viendront vous parler de tantrisme, de philosophie, de Kama Sutra (surtout les guides du site qui n'ont pas lu le Kama Sutra). Certes, mais la réponse est devant vous, dans toute l'Inde. Il suffit de se demander: quel est cet endroit ? Qu'est ce qu'un temple ? Quelles sont ses fonctions ? Pourquoi les Hindouistes se rendent-ils au temple ?

Un temple c'est un porche d'entrée qui donne accés à un hall qu'on appelle un mandapa. Vient enfin un espace cubique où vient s'installer la Déité. Par déité les Indiens sous-entendent le plus souvent de l'énergie. Le monde est énergie. Chaque être ou chose est énergie. Le fidèle se rend au temple pour faire renconter son énergie avec l'énergie cosmique dont elle est issue. A chaque fois il prend contact avec ... quelque chose. Certaines sectes vont vous dire : pour attirer l'énergie cosmique il faut connaître la marche à suivre, la méthode, les rituels. C'est le rôle des Brahmanes qui sont obsédés par les règles, les interdits, le pur. Normal, ce sont des pros du rituel; ils se font d'ailleurs payer pour ça. La société brahmanique demande aux brahmanes d'effectuer les rites dans les règles le plus traditionnellement possible (ce qui a fonctionné continuera de fonctionner si c'est effectué de la bonne manière), pas de les comprendre.

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

Au-dessus de l'espace cubique où se tient l'énergie, s'élève une tour, le Shikhara. Elle symbolise le mont Mérou, la montagne où vivent les dieux. Comme les dieux sont de l'énergie on peut considérer le mont Merou comme une colonne d'énergie.

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2
Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2
Quelques représentations de divinités sur la tour pour rappeler qu'elle est leur demeure.

Quelques représentations de divinités sur la tour pour rappeler qu'elle est leur demeure.

La tour est décorée de motifs Kudu.

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

Originellement un kudu c'était une fenêtre en forme de fer à cheval. Quelques siècles plus tôt le kudu est représenté avec une divinité, indiquant par là que l'endroit est habité par les dieux. La stylisation viendra: le personnage disparaitra et la fenêtre se simplifiera.

Ici un Kudu primitif: Site de Bateshwar, VIe siècle soit 400 ans avant les temples de Khajuraho.

Ici un Kudu primitif: Site de Bateshwar, VIe siècle soit 400 ans avant les temples de Khajuraho.

Le temple ne cesse de nous parler de l'énergie, de toutes les formes d'énergie. Regardez le balcon dans l'image ci-dessous. Je demandais à un jeune brahmane ce que signifiait les figures d'atlantes en haut des piliers du balcon. Il me répondit que c'était les "deva" les plus puissantes du temple et que sans elles celui-ci s'écroulerait. Pour les hindouistes un ou une deva est une puissance qui se manifeste dans les phénomènes naturels et/ou mentaux.

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

Une vue générale du temple montrant les balcons ceinturant l'ensemble de l'édifice.

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

Les devas ici représentés sont tout simplement les forces de soutien des piliers porteurs. Sans ces derniers l'édifice s'écroulerait. Le programme iconographique ne fait que representer une force physique, une énergie (4 par pilier).

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2
Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

Maintenant une devinette: quelle est l'énergie humaine la plus commune, la plus banale, la plus forte également ? La pensée ? Heu, non... j'ai dit banale et forte. Langue au chat ou au cheval ? Réponse en dessous...

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2
Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2
Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

C'est vrai que parfois une certaine fausse pudeur permet de détendre l'atmosphère.

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

La gaillardise n'empêche pas l'humour qui comme chacun le sait est un des signes de l'intelligence. C'est pour ça que tous les intégristes de toutes les religions du monde détestent l'humour.

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2
Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2
Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

Ici un extrait du défilé d'une armée: à la guerre comme à la guerre.

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2
Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

Les nymphes ne veulent absolument pas voir ça. C'est vraiment de l'énergie débridée.

Une énergie à revendre : INDE - Madhya Pradesh - Khajurâho 2

A l'époque de leur construction les temples étaient plus que de simples lieux de cultes. De nos jours encore certains grands temples en offrent l'exemple; à Puri, dans l'Odisha, le temple de Jagannâtha emploie 6 000 personnes. On estime à 20 000 le nombre de personnes dépendant de cette entité. On possède des inscriptions nous renseignant sur le personnel et les activités des temples. Pêle-mêle on y trouve les charges de maître de danse, de danseuses, de chanteurs, musiciens, superviseur des femmes du temple, comptables, aspergeurs d'eau, laveurs, porteurs, allumeurs de lampes, astrologues, bijoutiers, menuisiers, orfèvres etc.. Les temples étaient tout autant des lieux de culte que des lieux sociaux, de rencontres. On y pratiquaient aussi bien le prêt bancaire que la prostitution sacrée. Il  n'est pas interdit de penser que les fameuses scènes érotiques pouvaient être aussi des catalogues ou des incitations.

Une dernière précision: pour  l'hindouisme, le masculin représente la forme et le féminin l'énergie. L'un et l'autre sont inséparables.

Commenter cet article