Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge

Publié le par Andre Marie Springer

Agra est une ville de l’Uttar Pradesh ; on est pas loin de 2 000 000 d’habitants, quand même. Bâtie sur les rives de la rivière sacrée Yamuna, la ville dispose d’un climat tropical continental. Ça donnera 45° en été avec un ressenti beaucoup plus important et 4° en hiver, choisissez. Agra vous la connaissez au travers du plus célèbre – trop célèbre – de ses monuments : le Taj Mahal – mais on en reparlera un autre jour. La cité actuelle  fut vraiment fondée par le sultan de Delhi Sikandar Lodi vers 1500 qui y déplaça sa capitale. Bien sûr, on est en Inde et il y aurait mention de la cité sous un autre nom dans des textes beaucoup plus anciens. C’est sous le règne des Grands Mohgols que la ville connut son apogée.

Moghol est bien sur dérivé de Mongol. La dynastie se donnait comme ancêtre Gengis Khan. Peu probable mais question prestige ça jette : il fut le créateur d’un des plus grands empires – éphémère certes -  qui ait jamais existé. Là, les Moghols se la jouait maître d’un empire universel, un grand classique du style on va se faire une petite dernière guerre, la gagner et ensuite moi et ma famille on va régner sur un Reich de quelques milliers d’années. C’est une idée qui revient régulièrement depuis Alexandre et qui peut se lire en filagramme de l’histoire de nombreux pays. Evidemment se donner Gengis Khan comme ancêtre et comme modèle ça n’incite pas à explorer les beautés de la non-violence. Les membres de la dynastie se considéraient éminemment supérieurs au commun des mortels et investis d’une grande mission : régner sur le Monde. Attention, il fallait faire ses preuves : généralement on prouvait sa suprématie et son aptitude naturelle au poste en éliminant ses frères et sœurs et leur progéniture (la tradition prête au gentil éclairé Akbar l’élimination d’une centaine de membre de sa famille).

On distingue les Grands Moghols et les Moghols tout court – ne pas les humilier en usant du terme de petits Moghols. Les Grands Moghols sont traditionnellement au nombre de 6 : Babur (le tigre),Humayun (le Fortuné), Akbar (le plus Grand), Jahanjir (Celui qui saisit le monde), Sha Jahan (le roi du monde) et Aurangzeb, le dernier et qui aura été le grand précurseur des Talibans. Avec des noms pareils on saisit le tempo mégalo.

La seconde personne dont les Moghols se disaient les descendants est Tamerlan. Lourd héritage car cet individu est sans conteste en tête du hit-parade des plus grands criminels que la Terre ait portés : il est responsable de la mort de 10% de la population mondiale de son époque. Pour mémoire et pour comparer la Seconde Guerre Mondiale causa 2,9% de morts de la population mondiale. Tamerlan était originaire de l’Ouzbékistan ; encore de nos jours, vues les formalités affichées dans toutes les ambassades indiennes à l’égard des Ouzbeks pour obtenir un visa d’entrée en Inde, on s’aperçoit que le lourd contentieux datant de cette époque n’est toujours pas réglé. En gros si tu es Ouzbek et que tu as envie de voir le Taj Mahal c’est plus difficile que d’aller sur la planète Mars. Console-toi tu peux visiter chez toi Samarkand qui a été bâtie avec les pillages effectués en Inde à cette époque. Les Moghols étaient des envahisseurs parlant une variante du Turc (en fait ils se persianiseront très fortement au travers de leur différents mariages avec des princesses iraniennes). Ils se retrouvèrent un peu dans la même position que les successeurs d’Alexandre qui régnèrent sur les différents fragments de son empire: des étrangers ne parlant pas la langue locale, ne pratiquant pas la religion locale, n’ayant aucun projet d’intégration (ils se considéraient génétiquement supérieurs aux Indiens) et voyant le pays qu’ils occupaient comme un vaste territoire taillable et corvéable à merci. On ne peut pas dire qu’ils adoraient le pays qu’ils occupaient ; voici ce qu’en dit Babur, le fondateur de la dynastie : «  L’Hindoustan est un pays peu attrayant. Ses habitants sont d’un aspect désagréable ; les rapports sociaux, les visites que l’on fait et que l’on reçoit, n’existent pas. Il n’y a ni talent, ni capacité intellectuelle, ni sens de l’éducation. Dans l’artisanat, il n’y a ni forme, ni symétrie, ni méthode ou qualité de travail. On n’y trouve ni bons chevaux ni bons chiens, ni bons melons, ni de fruits de première qualité ; il n’y a ni glace ni eau fraîche, ni pain ni nourriture préparée dans les bazars, ni hammams ni madrasas ; il n’y a ni chandelles, ni torches, ni chandeliers » (Babur, Mémoires).

Le Fort Rouge d'Agra est un des monuments lesplus visités de la ville après évidemment le Taj Mahal. Ca en jette, la demeure des Grands Moghols.

Un palais, pour un monarque, est un lieu de résidence. Pour les sucesseurs et les nuls c'est un lieu de prétention. Dans le meilleur des cas il exprime souvent un programme politique, montrant la plupart du temps que le Centre du monde est Ici et nulle part ailleurs. Le Palais peut être vu aussi comme une forteresse, un lieu de protection. Les Moghols vivaient dans un fort, pas dans un palais ouvert. Ce n'était pas un choix mais une nécessité, une contrainte: ils méprisaient leurs sujets qui les haissaient de tout leur coeur.

Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge

Ici les murailles sont imposantes, à l'image de la haine que les Moghols suscitaient.

Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge

L'ensemble est bâti en grès rouge, comme le Taj Mahal qui n'est que plaqué de marbre contrairement à ce qu'on pourrait croire. C'est suite à cette époque que des batiments plaqués de marbre apparaitront.

Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge

En été la chaleur est étouffante à Agra. Evitez d'y séjourner durant cette période. Les architectes des Grands Moghols avaient pourvu le bâtiment de nombreuses fontaines et d'un ingénieux système de ventilation, climatisant ainsi le Palais.

Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge
Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge
Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge

Il n’y a pas ou peu de fenêtres au Fort Rouge. Ce sont des brèches dans la défense du Fort. Les décorateurs ont donc donné dans la symbolique : toutes les fenêtres sont aveugles.

Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge
Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge
Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge
Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge
Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge
Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge
Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge
Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge

On retrouve des motifs similaires sur le Taj Mahal.

Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge
Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge

L'empereur Sha Jahan fut destitué par son fils Aurangzeb. La construction du Taj Mahal avait pratiquement ruiné l'Empire. Sha Jahan fut interné sous haute surveillance dans quelques chambres - luxueuses -  en haut du Fort Rouge. Il pouvait y  apercevoir le tombeau de sa bien-aimée qui lui avait coûté son trône.

Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge
Le palais aux fenêtres aveugles - Inde - Uttar Pradesh - Agra - Fort Rouge

Commenter cet article